Espace de veille pour sauver la France de la théocratie musulmane.


    Au Souverain Pontife Benoît XVI,

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 244
    Date d'inscription : 28/10/2011
    Age : 77
    Localisation : Nord France

    Au Souverain Pontife Benoît XVI,

    Message  Admin le Sam 11 Aoû - 7:12

    Je re-poste ici une lettre qui se trouvait sur mon blog fermé par la LICRA:
    http://france.libre1.overblog.com/islam-l-a%C3%AFd-el-fitr-pratiqu%C3%A9-avec-l-humain
    *******************
    Paroles envoyées au Vatican le 28 octobre 2012, au Souverain Pontife Benoît XVI, afin de lui communiquer les Paroles suivantes :

    “Mon Divin Cœur souffre de la déchéance de Mon Église. Mon Divin Cœur souffre surtout depuis le concile Vatican II, où Mon Église s'est de plus en plus dévoyée, en prenant des libertés outrageantes qui blessent profondément Mon Cœur Sacré. La Sainte Messe n'est plus respectée, ni Mon Corps ni Mon Sang. De plus en plus, dans les pensées générales, il s'est forgé une certitude unique par laquelle la Sainte Communion n'est qu'un simple repas, alors que c'est avant tout le Sacrifice de Mon Immolation qui se produit à chaque Messe et dans tous les Tabernacles. Il a été volontairement oublié cette Sainte Sacralité, qui est pourtant primordiale, puisque c'est le fondement même de l'Église et de la Sainte Messe. J'ai constaté avec horreur que depuis cinquante ans, et d'année en année, ce Culte Sacré s'est complètement dégradé. Ce n'est pas seulement le concile qui est fautif, mais les Évêques et les Prêtres sont grandement coupables de cette dégradation ! Je suis tellement outragé de voir que les fidèles se permettent de recevoir Mon Corps dans leurs mains impures et debout ! Alors qu'il faut se mettre à genoux devant votre Sauveur et votre Dieu, puis recevoir la Sainte Communion sur la langue par le Prêtre. Seul le Prêtre doit toucher la Sainte Eucharistie et nul autre ! A cause de ce concile Vatican II, que Mon Sacré-Cœur a rejeté, les églises sont devenues des lieux communs, où chacun pense avoir le droit de faire sa volonté qui est contraire à la Mienne ! Ces églises sont devenues des temples protestants, où l'on peut chanter et taper des mains à outrance ! Comme l'a écrit Mon Paul, les femmes ne devraient pas avoir le droit de lire les Chapitres spirituels, mais être couvertes par respect et soumission de leur Dieu. De nombreuses religieuses ne portent plus le voile, ni même la Croix ostensiblement ! Certains Prêtres sont débraillés, d'autres se confondent avec les laïcs et leur ferveur s'estompe d'année en année ! Si le monde s'enlise par ses excès de liberté et sa folie des grandeurs qui lui font oublier son Créateur, l'Église, elle, se doit de rester intransigeante et droite, car Dieu ne change pas : Il est, Il était et Il sera. Pourquoi cette désobéissance qui outrage Mon Divin Cœur ? Pourquoi le monde n'est-il plus évangélisé ? Pourquoi aussi vouloir absolument et inutilement rassembler les autres religions ou philosophies orientales opposées à Ma Doctrine ? C'est se leurrer dans l'illusion de croire que les bouddhistes ou les islamistes se convertiront au Christianisme ! Pourquoi aller prier dans une mosquée, alors que l'islam est une religion satanique et anti-Christ ? L'islam ne provient pas de Dieu et Mahomet est un faux prophète. Si Mon Père a permis que ce mouvement prenne de l'ampleur, c'est seulement pour tester la foi des chrétiens. Or si cette foi reste aussi ténue ou inconstante, et si Mon Église ne se repent pas de ses libertés complaisantes et de ses compromis diplomatiques pernicieux, elle sera terrassée par la main de ces barbares. Aussi, Je demande, par l'intermédiaire de Mon Apôtre bien-aimé, Frère Elyôn, qui est aussi le premier et le dernier des Prophètes, ou l'un des deux Témoins de l'Apocalypse de Mon Jean, qu'un nouveau concile soit diligenté, de façon à ce que soit restauré le rite tridentin de Mon Vicaire : le Pape Pie V. Je demande également à ce que soit entendu et écouté, Mon Envoyé, Frère Elyôn, lors d'une audience qu'il va demander à Mon Vicaire, le Pape Benoît XVI. Dans le cas où Mes Ordres ne seront pas respectés, cette Église tombera aux mains de Mes ennemis qui commettront de terribles sacrilèges, le Vatican sera incendié et le souverain Pontife sera lâchement assassiné. Bien évidemment, cette Église renaîtra de ses cendres, car elle ne peut disparaître, et c'est Mon Élu, Pierre, le prochain Pape, qui la restaurera lorsque Je l'aurai décidé.”

    Lionel


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 11:31