Espace de veille pour sauver la France de la théocratie musulmane.


    De Gaulle écrasé par le poids des accusations

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 210
    Date d'inscription : 28/10/2011
    Age : 76
    Localisation : Nord France

    De Gaulle écrasé par le poids des accusations

    Message  Admin le Mar 31 Oct - 8:30

    De :   alain
    Envoyé : dimanche 29 octobre 2017 18:34
    À : 
    Objet : Zohra 2

     

    ‌Bon André, que faisons-nous ??? Des frites ???.........
    @lain.

    Objet : Zohra 2
     
    Un autre livre sur  la grande Zohra ,   toujours chez Chiré  
     
     

    Extraits de « Réquisitoire contre le mensonge, 1940 – 1962 »           (1962) – René Rieunier – 384 pages – Disponible ici
     
    De Gaulle soutenu par la haute finance juive
    « Est-ce une fable si le financier Jean Laurent, de la Banque d’Indochine – sous contrôle Lazard-Rothschild héberge De Gaulle à Londres en 1940 ?
    Est-ce une fable si, dès 1943, figurent au Comité de Libération national d’Alger : René Mayer, allié par sa mère aux Rothschild et fondé de pouvoir de leur banque, Jean Monnet, conseiller financier auprès de Washington ?
    Est-ce une fable si, à cette même époque, prennent déjà place dans l’entourage immédiat de De Gaulle : Jacquinot, gendre du banquier Lazard, Georges Pompidou, fondé de pouvoir à la banque Rothschild ? Est-ce une fable si entrent au gouvernement : Mendès, de chez Lazard, et tous les agents politiques de la haute finance, Reynaud, Edgard Faure, Pleven, Joxe, Mitterrand, Soustelle, Frey… ?
    Est-ce un hasard si la loi du 2 décembre 1945, qui nationalise le crédit, ne frappe que les quatre établissements dont les actions sont détenues par le public (Société générale, Crédit lyonnais, CNEP et BNCI) sans toucher à aucune des banques privées et des banques d’affaires, cela sur l’insistance du général De Gaulle, précisera Jean Amiel.
    Est-ce donc un simple hasard si, en même temps, un décret pris par le gouvernement provisoire de Charles De Gaulle accorde à onze de ces banques d’affaires le privilège quasi-incroyable de ne pas publier leur bilan ?
    Est-ce un hasard si ces onze banques ont les noms suivants : Rothschild, Lazard, Worls, Goudchaux, Stern, Seligman, Odier-Bungerer, de Lubersac, Danon, Papineau, Mirabaud ?
    Est-ce un hasard si aucun gouvernement de la Quatrième (et plus tard de la Cinquième) ne touche jamais à ce privilège ?
    La haute finance, dès 1940, a compris qu’un Etat présidé par le Maréchal Pétain risquait, après la guerre, d’exiger des comptes. Elle a soutenu De Gaulle tout en le surveillant ; elle a même accepté provisoirement son alliance avec les communistes.
    Cependant certains côtés du personnage lui déplaisent et son caractère autoritaire et versatile l’inquiète. Il n’a été qu’une étape provisoire permettant à la Synarchie d’obtenir la défaite de la Révolution nationale et anticapitaliste de Vichy. Le but atteint, les hommes d’argent abandonnent le général De Gaulle. Ils préfèrent revenir au régime des partis si favorable à leurs combinaisons.
    Le gaullisme a donc permis au capitalisme de garder le contrôle efficace de la politique française.»
    Des pions sur l’échiquier
    « Il nous est arrivé de nous demander au cours de notre travail comment un être normal peut, sans avoir honte de lui-même, s’abaisser à mentir, à tromper, à trahir, à mystifier des hommes – Français ou musulmans – qui de bonne foi se sont confiés et dévoués à lui.
    Nous n’avons pu formuler qu’une réponse et ce n’est pas la lecture de son œuvre de jeunesse qui l’infirmera.
    Pour Charles De Gaulle les hommes, les peuples, les vivants et les morts, les souffrances, le sol, le foyer, la légalité, l’illégalité, la fidélité, la fausseté, ne sont que des pions qu’il déplace sur l’échiquier où se jouent sa propre grandeur et sa légende.
     
    Comme hantée par la réalisation de sa destinée, il reste indifférent à ce qu’il brise et à ce qu’il écrase ainsi qu’aux moyens et aux alliés qu’il emploie. Le pouvoir qu’il assume n’est pas fait pour le bonheur des hommes, mais pour que se réalise l’idée qu’il a de lui.
    Le but d’Hitler était extérieur à lui-même, c’était la domination germanique. Le but de Lénine et de Staline l’était aussi ; la domination du prolétariat s’apparente à bien des égards à celle d’une race élue.
    Mais le but de De Gaulle a quelque chose d’hallucinant et de sordide. Tout se passe à l’intérieur de lui-même et n’a d’autre explication que lui-même. »
    « Le communisme allait s’emparer du gaullisme et le manœuvrer pour le faire servir aux desseins de l’URSS.
    Par un de ces combinaisons machiavéliques dont il avait le secret, il frapperait en même temps son ennemi militaire – l’Allemagne qui menaçait l’Union soviétique, et son ennemi spirituel – cette droite française, éternelle et irréductible barrière au marxisme, qui défendait âprement la civilisation occidentale et chrétienne.
    La France allait devenir le champ de prédilection de la subversion mise au point par Lénine. »
    L’ambition uniquement personnelle de Charles de Gaulle
    « Du premier de ces appels, de celui du 18 juin 1940, on a pu, avec le temps et l’oubli, faire le fanion d’une légitimité spécieuse qui rappelle à bien des égards celle d’Henri V d’Angleterre au trône de France. En se livrant au général anglais Spears– sans armes mais avec beaucoup de bagages – le général De Gaulle avait d’avance perdu le droit de juger l’intérêt des Français. Mais, si son geste avait eu pour but de lever une armée de volontaires et d’en prendre la tête, nous aurions, oubliant les dangers qu’il y a à se mettre au service de l’étranger, excusé et peut-être approuvé et admiré ce qui n’aurait pas été sans grandeur.
    Hélas ! il n’en fut jamais rien ! Le 18 juin 1940 a seulement marqué sur le cadran de nos désastres l’heure de l’ambition personnelle de Charles de Gaulle.
     
    Ceux qui se souviennent de sa première allocution, radiodiffusée de Londres, gardent le sentiment d’un malaise. A la relire dans le texte original on y décèle, dans ces simples trois mots : « Alléguant la défaite», la première perfidie annonciatrice de toutes les autres, on y sent partout cette absence totale d’amour de la vérité et des hommes qui prélude à tout ce qui suivra. »
     
    Le gaullisme, un schisme mental
    « Le gaullisme, ce schisme mental qui a réussi à donner assurance au mensonge et mauvaise conscience à la vérité, a pu impunément ravager nos institutions les plus nobles avant d’être dénoncé comme une imposture.
    Il aura ébranlé l’Armée, la Justice et l’Eglise elle-même. Il aura divisé les familles, troublé les écoles, opposé les races, faussé les consciences, sali les valeurs. Il sera parvenu à déviriliser des militaires, à égarer des juges, à enrôler des prélats. Non content de tous les duper il les aura dressés contre leurs frères. »
     
    Du sang sur les mains


    « Le 20 juin, presque un an jour pour jour après son premier mensonge, De Gaulle pourra, à Londres d’où il n’a pas bougé, regarder ses mains. Il y verra couler le sang de 2 000 Français immolés inutilement et de façon atroce à son orgueil. Mais sur 20 000 soldats de Dentz, 18 000 refuseront de se battre sous ses ordres et regagneront la France. »
    Sur le plébiscite


    « Une foule c’est un peuple coupé de ses élites, une masse charnelle privée de son cerveau. La démocratie excelle, de mille façons, à disjoindre la tête et le corps d’une nation. De tous les moyens qui lui sont offerts pour cela, le plébiscite est certainement le plus efficace. Cet homme prend l’approbation d’une foule pour l’approbation de l’Histoire. »
    ***************************************


    Alain avec son anti-gaullisme en rajoute non pas avec une louche mais avec une pelle d'égoutier (son nom spécifique m'échappe pour le moment).  Tout d'abord c'est un tissu avec quelques vérités brodé de mensonges tout comme les mensonges de la seconde guerre mondiale et lorsque l'on veut tuer son chien, on lui trouve des tas de puces, des tas de maladies comme la rage par exemple.   Qui a pu comprendre la stratégie d'un Charles De Gaulle qui savait utiliser les pions de l'ennemi pour les retourner contre lui? Pas les français, ce sont des veaux à la cervelle de colibri ou des sans QI comme je l'ai diagnostiqué.  En 2008, après avoir tout découvert, j'ai hurlé de verrouiller les frontières parce que le monde arabo-musulman allait s'effondrer comme un château de sable par des guerres intestines et que la France allait subir une invasion invraisemblable, ensuite  de stopper la prolifération des mosquées, que la France serait détruite par les mosquées.  Quel est le français de souche qui a compris mon alerte ? 80 à 90 % des français n'y ont rien compris et bien mieux je n'ai reçu que des insultes, des menaces de toutes sortes..  Alors comment les français pouvaient-ils comprendre un De Gaulle? Seule la bête immonde qui sommeillait, voyait en De Gaulle  un mur qui l'empêcherait de réaliser son plan. Non je ne tomberai pas dans le piège des lâches  comme la majorité des français.  Il faut réécouter tous les discours de De Gaulle et savoir décrypter toutes ses énigmes qui sont de véritables prophéties. 
    J'ai tout découvert et l'on ne peut plus me mentir.  Les français ne sont que des lâches, des orgueilleux, des spoliateurs. des voleurs par colonialisme.
    De Gaulle a  su faire tenir debout la France de 1938 à 1968.  Les français orgueilleux, n'ont jamais découvert les trente glorieuses. 
    Il a donné le pouvoir au peuple.  Sa fameuse citation: -- La parole est au peuple.  La parole du peuple doit être la parole du souverain.  Il a tenu sa parole il a tout fait faire par referendum.
    Sous son règne, l'économie s'est stabilisés alors qu'en 1962 la France a accueilli plus d'un million de chômeurs pieds noirs qui ont fui leur pays, ce qui fut anormal parce que les pieds noirs n'avaient pas à fuir, d'autant que l'Algérie n'avait pas à être française. .... Je vais abréger, mais non seulement la France, mais les pays européens vont payer leurs horreurs du colonialisme.  Et personne n'arrêtera rien du tout. D'ailleurs ce fut prophétisé par un autre militaire et je vais te demander de m'expliquer et de disserter ces propos.  Mais tu ne le feras pas parce que tu n'en as pas le niveau comme plus de 80% de français:
    "A JULES VERNE, MON CHER MAITRE,
    Permettez-moi de vous en remercier en vous dédiant ce nouveau livre, c’est-à-dire l’invasion future de l’Europe par les masses musulmanes d’Afrique fanatisées par un sultan de génie.
    Il repose sur une donnée bien problématique, puisque, à l’époque où nous vivons ,1913, c’est l’inverse qui se produit, les puissances européennes découpant le Continent noir en tranches proportionnées à leur appétit et s’en partageant comme un vil bétail les populations primitives."  l==>  J'attends ta dissertation Alain, mais elle ne viendra jamais parce que tu n'en as pas le niveau et ensuite je connais la lâcheté qui est typiquement française.
      L'un des protagonistes qui a tout mis en oeuvre pour faire tomber De Gaulle, afin de faire monter le pouvoir de la bête immonde, bien plus jeune que moi, est décédé:


    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/29/01016-20171029ARTFIG00138-disparition-de-jacques-sauvageot-figure-du-mouvement-etudiant-de-mai-68.php



    Un message de De Gaulle:



    Je viens de recevoir un message d'un internaute, mais que je garde secret, les cerveaux français sont insuffisamment développés pour le comprendre, la France va énormément souffrir.  Elle va récolter les fruits qu'elle a semés. Précisément, il n'y aura aucun général comparable à De Gaulle pour rassembler le peuple français.... Ce sont les français eux-mêmes qui vont s'entre-tuer. Tant que l'on ne répondra pas concrètement à mes simples questions, ce n'est pas non plus une obligation,  il n'y aura aucune issue pour la France avant sa destruction comme Sodome et Gomorrhe..... Mais les français, tout comme toi anti-gaulliste, s'en foutent alors rien n'arrêtera la marche des événements et il faut laisser la France être détruite par le feu. 


    André 


    PS:    Je voudrais ajouter.  Le message que j'ai reçu m'a énormément ouvert les yeux:  -- La création est mienne, ce n'est pas à la créature de décider quelle race a le droit de vivre ou être exterminée.....  Les paroles sont bibliques: --Celui qui verse le sang de l'homme par l'homme aura son sang versé.  Celui qui tue par l'épée périra par l'épée . Je suis un dieu patient je laisse agir la vengeance jusqu'à la quatrième génération.  Oeil pour oeil dent pour dent.  La France va payer pour le sang versé parmi des ethnies pour ses conquêtes coloniales. Etrangement un certain Poutine a même prophétisé la situation: --- " 
    La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies ... ( dixit Vladimir Poutine, interview de l'Agence TASS, Septembre 1995 )."
    Maintenant depuis l'avènement de Jésus, l'humanité aurait pu avoir un autre visage si l'évangile avait été correctement enseigné et en particulier le sermon sur la montagne.......  NON, rien à faire l'homme veut s'accaparer le pouvoir, la puissance..... Mais ce sera encore une fois voué à l'échec, non seulement la France va être détruite, mais toute l'humanité s'auto-détruit et tout se déroule sous nos yeux,  par la troisième guerre qui arrive. Mais les français sont aveugles, mal entendants, sourds.... et ils ne pourront jamais voir à cause de leur culpabilité coloniale....  Quel bel exemple le CHRIST lui-même, ROI des Rois, Nom au dessus de tout nom et il n'existe rien de plus grand sous les cieux, qui voit sa naissance dans une étable.. Il y a longtemps que j'ai compris ce qui m'est arrivé.  Je fus transporté par un personnage immensément riche, qui me semblait être puissant et qui me fit découvrir un énorme château: -- Si tu viens à mon service et que tu me sers, tout cela sera à toi.... -- NOOOOON ! Je veux ma cabane de jardin....  Tout disparaîtra et l'individu puissant s'enfuira......  

      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 17:06